fbpx
06.07.99.29.79 hello@jackylacherest.fr

Comme Google, Facebook a développé un algorithme (formule mathématique complexe qui permet un classement)

 

L’algorithme Facebook permet aux entreprises d’optimiser leurs contenus et d’apparaître plus souvent dans le flux d’actualités des internautes.

Mais attention ! ce que je vous dis ici n’a de valeur que son jour de rédaction (16 août 2017). L’algorithme évolue régulièrement. Ce qui est écrit ici sort des habitudes des internautes et d’une compilation des experts de la communauté. Facebook ne donne pas de conseils et ne dévoile pas la formule de son algorithme.

Les critères de classement de l’algorithme Facebook

Lors du sommet F8 en avril 2017, Facebook a présenté les 4 étapes qui permettent à l’algorithme Facebook de classer du contenu dans le fil d’actualités.

Ces étapes sont les suivantes :

  • L’inventaire : quel est le sujet du contenu ?
  • Les signaux : est-ce d’actualité dans la vie de l’internaute ?
  • Les prédictions : quels sont les internautes qui vont apprécier ce contenu ?
  • Le score : quelle est sa pertinence globale ?

 

L’inventaire

Lorsqu’un utilisateur ouvre pour la première fois une Timeline (la forme de présentation et d’organisation des pages de marque), l’algorithme Facebook dresse un inventaire basé sur l’analyse des posts publiés par ses amis et les comptes qu’il suit.

 

Les signaux

Facebook analyse l’ensemble des données collectées pour comprendre ce qu’il incite l’internaute à s’intéresser à telle ou telle histoire. Facebook appelle ces données « les signaux ».

Il existe des milliers de signaux pour classer votre contenu. Ces derniers peuvent être divisés en différentes catégories :

 

L’auteur de la publication

  • À quelle fréquence publie-t-il ?
  • Des commentaires négatifs ont-ils déjà été publiés à propos de l’auteur ?

 

L’engagement

  • Temps moyen consacré à la lecture du contenu
  • Cet article a-t-il déjà généré un fort engagement ?

 

Après la publication :

  • Des amis sont-ils tagués sur la publication ?
  • Un ami a-t-il récemment commenté la publication ?

 

Le type de post :

  • L’exhaustivité des informations contenues sur la page de profil.
  • Le post a-t-il été publié par un ami ou par une page ?
  • La publication est-elle informative ?

 

Les prédictions

L’algorithme Facebook prend en compte le réseau d’amis de chaque utilisateur, les pages qu’ils suivent et les signaux pour établir des prédictions et calculer les probabilités selon lesquelles les utilisateurs sont susceptibles de :

  • Consacrer du temps à la lecture du post
  • Aimer, commenter et partager
  • Estimer que le contenu est informatif
  • Penser que le contenu est conçu pour inciter les internautes à cliquer
  • Juger que le contenu présente un caractère obscène

De cette analyse résulte un score de pertinence impliquant l’affichage d’un fil d’actualités propre à chaque utilisateur.

 

Le score

Après avoir fait ces prédictions et calculé les probabilités, Facebook consolide l’information pour calculer un « score de pertinence ». Celui-ci correspond à la probabilité à laquelle vous serez intéressé par l’information. Il ne s’agit pas d’une affirmation mais d’une supposition éclairée.

Les publications s’afficheront alors selon le score obtenu, le plus élevé apparaissant en premier.